Tout français ayant atteint l’âge de 16 ans doit se faire recenser auprès de sa mairie. Cette formalité est obligatoire pour pouvoir se présenter aux concours et examens publics (baccalauréat ou examen du permis de conduire par exemple)

Si le jeune est mineur, il peut faire la démarche seul ou se faire représenter par l’un de ses parents. Si le jeune est majeur, il doit faire la démarche seul.

La demande de recensement est à effectuer à la mairie du domicile.

Pièces à fournir :

-          Une pièce d’identité (CNI, passeport ou tout document justifiant de la nationalité française)

-          Un livret de famille

-          Un justificatif de domicile

Lors du recensement, la mairie renseigne une notice individuelle reprenant :

-       Votre nom (nom de famille et éventuellement nom d’usage), vos prénoms, votre date et lieu de naissance ainsi que les éléments concernant vos parents

-       Votre adresse

-       Votre situation familiale, scolaire, universitaire ou professionnelle

Quand se faire recenser ?

Les jeunes français de naissance doivent se faire recenser entre le mois de leurs 16 ans et les 3 mois qui suivent la date d’anniversaire

Les jeunes devenus français entre 16 et 25 ans doivent se faire recenser dans le mois qui suit la date d’acquisition de la nationalité française

Les jeunes qui auraient pu répudier ou décliner la nationalité française mais qui ne l’ont pas fait doivent se faire recenser dans le mois qui suit les 19 ans.

Si les délais ont été dépassés, il est toutefois possible de régulariser sa situation jusqu’à l’âge de 25 ans en procédant de la même manière que pour un recensement classique.

Suites du recensement

Le recensement permet à l’administration de convoquer le jeune pour qu’il effectue la journée défense et citoyenneté. Après le recensement, il est donc nécessaire d’informer les autorités militaires de tout changement de situation à l’adresse suivante :

Centre du service national de Caen

Quartier Lorge

11 rue Neuve Bourg l’Abbé

14037 CAEN

02 31 38 47 50

Si vous êtes invalide, vous pouvez demander à être exempté de participation à la journée défense si vous présentez, soit une carte d’invalidité (80% minimum), soit un certificat médical délivré par un médecin agrée par le ministère de la défense indiquant que vous êtes définitivement inaptes à participer à cette obligation.